Livraison en relais offerte dès 70€ d'achats

Suivez-nous sur :

Berbères et arabité : lumière sur un lien ancestral - Mohammed Ibn Najiallah

13,00

En stock

Ajouter aux favoris
Ajouter aux favoris

Berbères et arabité : lumière sur un lien ancestral - Mohammed Ibn Najiallah

UGS IND763766 Catégories , Étiquettes , , ,

Description

Il existe une quantité non-négligeable de travaux traitant des origines des Berbères. Pourtant, la quasi-totalité de ces productions n’est pas du fait des Berbères eux-mêmes, et leur vision est donc extérieure à ces populations. Cet ouvrage ne s’inscrit pas dans cette approche intellectuelle, puisque son but est précisément d’interroger les Berbères, de rendre la parole aux principaux concernés ; il était grand temps de se pencher attentivement sur leur point de vue.

Grâce à un travail de recherche minutieux, l’auteur a pu exploiter de nombreuses sources oubliées, jamais ou peu exploitées. De cette étude, il ressort qu’un fait, pourtant établi, n’est que rarement mentionné dans les travaux contemporains : le rattachement des Berbères, depuis l’époque médiévale, au peuple arabe. Une vision émique de l’identité berbère, un regard de l’intérieur de ces populations quant à leurs origines, nous permettra de constater un contraste idéologique de la part des Maghrébins précoloniaux avec les courants “berbéristes” anti-arabes hystériques de notre époque.

Informations complémentaires

Poids 0,19 kg
Dimensions 14 × 21 × 1 cm
Auteur

À renseigner

Editions

Indépendant

Langue

Français

Nombre de pages

À renseigner

Couverture

À renseigner

Traducteur

À renseigner

Publication

À renseigner

ISBN

9798516301766

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Berbères et arabité : lumière sur un lien ancestral – Mohammed Ibn Najiallah”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En utilisant notre site, vous acceptez les cookies. ​